Enjeux Biocontrôle

Présentations – Sessions scientifique – AG du 22mars

avec un peu de décalage , ci-joint les présentations de la session scientifique tenue à l’occasion de l’Assemblée Générale – (A noter que nous sommes en train de  revoir le site web de L’Académie afin de pouvoir l’utiliser prochainement  pour  transmettre des fichiers  de la lettre d’info et alléger  les mails.)

Prix de l’Académie du Biocontrôle

Paru dans Référence Environnement : https://www.reference-environnement.com/prix-de-lacademie-de-biocontrole-recompense-une-etude-qui-modelise-levolution-de-ces-solutions/

Le Prix de l’Académie de biocontrôle a été décerné à Diane Robin pour un point sur ces solutions de protection des cultures et leurs perspectives de développement au niveau européen. La remise du prix s’est déroulée le 6 juin lors des Culturales qui se sont tenues à Jaunay-Marigny dans la Vienne. L’étude prévoit une date clé à partir de laquelle il y aura plus de produits de biocontrôle que de conventionnel en Europe.

Lutte autocide / Technique de l’insecte stérile :

En complément des infos sur la technique de l’insecte stérile parus dans la lettre Enjeux Biocontrôle  1902 : https://www.ocean-indien.ars.sante.fr/autorisation-du-1er-lacher-de-moustiques-steriles-sur-la-commune-de-sainte-marie

Dernière mise à jour de la liste des produits de biocontrôle

 http://www.ecophytopic.fr/sites/default/files/actualites_doc/2019-462_final.pdf

( notes et commentaires  de Denis Longevialle)

La dernière mise à jour de la liste des produits phytopharmaceutiques de biocontrôle établie par la DGAL au titre des articles L.253-5 et L.253-7 du CRPM (Code rural et de la pêche maritime) sera mise en ligne aujourd’hui sur le site du BO du Ministère en charge de l’agriculture : en annexe de la Note de service DGAL/SDQSPV/2019-462 du 18/06/2019 : voir PDF ci-joint.

Cette liste comprend 481 produits (contre 478 dans la précédente liste de mai) répartis ainsi :

  • 92 comprenant des micro-organismes (comme en mai) ;
  • 47 des médiateurs chimiques (comme en mai) ;
  • 332 des substances naturelles (contre 330 en mai) ;
  • 10 sont des pièges à insectes (contre 9 en mai).

Parmi ces 481 produits, 101 ont la mention EAJ (Emploi Autorisé dans les Jardins) ; comme en mai.


Documents joints :

AG-UNICOQUE.pdf
AG-Intro-endophyte-O.Couillerot.pdf
AG-Caron-Daniel-Endophytes-ABPBI-2019.pdf

 

 

Suite des Etats Généraux de l’Alimentation. Présentation, le 25 avril 2018, du plan d’actions interministériel « sur les produits phytopharmaceutiques et une agriculture moins dépendante aux pesticides » (voir plan et communiqué de presse relatif à ce plan, ci-joint) ; parmi les actions priorisées : « soutenir le développement du biocontrôle ». Passage en séance publique à l’Assemblée nationale (en procédure accélérée) du projet de loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable » (du 22 au 25 mai 2018). Les articles 14 et 15 de ce projet de loi intègrent des mesures en faveur du biocontrôle, notamment sur la formation (Certiphyto). A suivre.

cf « plan d’actions phyto » et  lien : http://agriculture.gouv.fr/plan-dactions-sur-les-produits-phytopharmaceutiques-et-une-agriculture-moins-dependante-aux

==================

A noter l’application récemment  développée par l’INRA : AGIIR contre les insectes invasifs, une « Appli » INRA de science participative

Face aux menaces agronomiques, écologiques ou de santé publique que représentent certaines espèces invasives, l’INRA a développé l’outil AGIIR. Il s’agit d’une application de science participative permettant de géo-référencer les insectes et, pour certains, de les gérer de façon éco-responsable. En outre, AGIIR est une aide pour reconnaître un insecte ravageur et apprendre à mettre en œuvre les mesures de gestion qui s’imposent.

AGIIR est constituée de plusieurs onglets :

  • l’onglet DIAGNOSTIC qui est une aide pour reconnaître plusieurs insectes ravageurs invasifs à partir de différents paramètres (stade de développement, plante-hôte, zone géographique).
  • l’INDEX qui est constitué de fiches pour compléter ses connaissances sur les insectes et avoir des informations sur la manière de les gérer.
  • l’onglet ALERTE pour déclarer un insecte identifié, sur le terrain, en remplissant un formulaire d’ALERTE. Il est simple et rapide à renseigner, ce qui permet de le faire à tout moment et en tous lieux. Sont à renseigner les informations suivantes : nom d’espèce, stade de développement, l’environnement d’observation, quantité, date (relevé automatique) et lieu (localisation par GPS). Il est possible de joindre des photos et d’ajouter des commentaires.

Cette application (cf présentation détaillée)  permet ainsi de connaître les nouveaux foyers d’attaque de ravageurs. Plus les utilisateurs exploiteront ce même logiciel et plus la carte de répartition sera fiable et précise.

Toutes les informations sont également disponibles sur le site web Ephytia de l’INRA où il est aussi possible de déclarer la présence du ravageur après inscription.

L’application AGIIR, mise au point en partenariat avec l’UMR Santé et Agroécologie du Vignoble (INRA Bordeaux) et l’INRA CBGP campus international de Baillarguet, est téléchargeable gratuitement sur la plateforme Google play® (smartphone) ou App store (Iphone) et sera mise à jour très bientôt pour permettre de participer au suivi de ces insectes invasifs ou ravageurs.

Dans le cadre de cette opération, l’INRA a également publié une fiche d’information sur certaines espèces invasives – cf  Paysandisia archon .

==================

Stages ABPBI

Le programme de stages mis en place en collaboration entre l’Académie et la société LENO se poursuit en 2018 :  stages inter-entreprises les 15 et 16 février à Paris,  12 et 13 avril à Montpellier, stage intra-entreprise  sur 3 journées intra-entreprise les 26/27 avril et 2 mai ; d’autres stages sont  prévus en juin et Juillet à  Bordeaux et Paris.

 Le programme de ces formations inclut depuis l’année dernière une séquence  terrain et situation pratique , avec en général la visite d’une exploitation ou la rencontre avec des professionnels qui appliquent des solutions de biocontrôle; l’occasion de  partager les acquis et l’expérience   des praticiens.

Dernier témoignage en date au cours du stage de Montpellier: l ’expérience d’une exploitation viticole de l’Hérault,  exemple de biocontrôle  avec l’adoption de la confusion sexuelle pour traiter le ver de la grappe. Ce partage d’expérience permet de constater que les utilisateurs de biocontrôle ont aussi une approche  globale et très complète   en matière de développement durable. (cf Rapport RSE entreprise BLB vignoble  :  https://blb-vignobles.com/blb-hds/wp-content/uploads/2018/02/BLBVignobles_RapportRSE.pdf )

==================

A noter également au chapitre des innovations, l’annonce concernant les premiers résultats  d’essais en serre effectués avec une amibe en tant qu’  agent de biocontrôle contre le mildiou : http://www.amoeba-biocide.com/fr/news/w-magna-efficacite-prouvee-sur-le-mildiou . Les résultats du passage de la serre aux champs seront suivis avec intérêt.

 

 

A l’occasion de l’Assemblée Générale de l’ Académie nous avons fait un point sur les cadres et dispositifs réglementaires  dans le domaine du biocontrôle et des différentes catégories de produit avec lesquels il y a souvent confusion de la part de différents publics.

Vous trouverez ci-joint la présentation de Pierre Becid autour de laquelle cette session était organisée.

Cette session s’est avérée très utile et a fait l’objet d’une discussion animée.

Une académie se doit d’être aussi un lieu d’échange d’information,  de partage de connaissances, voire de prises de positions .  Nous essayerons  de participer à cet objectif d’intelligence collective en  partageant – plus ou moins régulièrement –  avec l’ ensemble des membres,   des informations, des synthèses ou des références sur des sujets qui concernent  le biocontrôle et la protection biologique intégrée.

Cet exercice sera d’autant  plus intéressant qu’il est plus interactif, –  plus précisèment, il n’est intéressant que s’il est interactif –  n’hésitez donc pas à réagir, commenter, compléter ou signaler des informations qui vous paraissent pertinentes pour alimenter ce forum, ou de donner votre avis sur l’ initiative . 

En  avant première  du CIMA 2018 qui aura lieu les 11 et 12 décembre à Tours, nous vous faisons parvenir,  en diffusion réservée pour les membres de l’Académie,  la  communication sur les Actinobactéries endophytes du maïs et les perspectives en  matière de biocontrole, communication  que Daniel CARON présentera lors de cette conférence.

Cette diffusion est  faite  aux membres  en accord avec l’auteur ; compte tenu de la conférence à venir  nous vous demandons  de ne pas diffuser plus largement  cette communication, ce  jusqu’à la date du CIMA.

Quelques  nouvelles récentes et estivales concernant l’actualité du Biocontrôle :

Pour rappel éventuel,  la dernière mise à jour de la liste des produits phytopharmaceutiques de biocontrôle a été mise en ligne,  datée du 17/07/2018

https://info.agriculture.gouv.fr/gedei/site/bo-agri/instruction-2018-528,

Ci-joint également  les communications sur le biocontrôle que l’INRA vient de mettre en ligne, faisant suite à une conférence de presse le 6 juillet à Paris http://presse.inra.fr/Communiques-de-presse/Les-conquetes-de-l-Inra-pour-le-biocontrole.

 

Premières retombées presse :

http://www.reference-environnement.com/biocontrole-des-avancees-considerables-selon-linra/

http://www.lafranceagricole.fr/actualites/cultures/biocontrole-vers-une-hausse-des-solutions-et-une-baisse-des-couts-1,4,710613141.html

ainsi que le communiqué presse que IBMA France  a fait paraitre sur le même sujet  : https://www.ibmafrance.com/presses/